BURKINA FASO


Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur



Accueil > Actualités

Coopération Burkina Faso-Japon :Le Pays du « Soleil levant » finance l’aménagement de la Rocade Sud-est.

vendredi 18 août 2017

Le Burkina Faso et le Japon ont procédé à la signature de l’Echange de note et d’un accord de don relatif à l’exécution du projet d’amélioration de la Rocade sud-est du boulevard des Tansoba de Ouagadougou, le vendredi 18 juillet 2017. Ce sont au total environ 30 milliards de FCFA que le Japon met à la disposition du Burkina Faso pour les travaux.



La coopération entre le Burkina Faso et le Japon est excellente. Cela s’est matérialisé encore le vendredi 18 août 2017, date à laquelle les deux pays ont procédé à la signature de l’Echange de note et de l’accord de don relatif à l’exécution du projet d’amélioration de la Rocade sud-est du boulevard des Tansoba de Ouagadougou, communément appelé la « circulaire ». A travers cet acte, le Pays du « Soleil levant » met à la disposition de celui des « Hommes intègres » un montant d’environ trente milliards de FCFA pour améliorer et fluidifier le trafic routier dans la capitale burkinabè, notamment par l’aménagement de « la circulaire » reliant l’échangeur de l’Est à celui de Ouaga 2000, longue de 6,9 km.

Il s’agit selon l’ambassadeur du Japon au Burkina de réhabiliter une artère de la ville de Ouagadougou dont le volume de trafic est très important. C’est convaincu que la route est préalable au développement économique et social que son pays vient en aide au Burkina Faso. « Sans un développement du réseau routier et du secteur du transport, le développement économique d’un pays est ralenti. En effet, la mauvaise qualité des routes diminue les possibilités de mobilité des biens et des personnes, augmente le risque d’insécurité, freine les échanges commerciaux du pays et mine la coopération sous régionale surtout pour un pays sans accès à la mer comme le Burkina Faso », a laissé entendre Tamotsu IKEZAKI. Et d’ajouter que l’intégration sous régionale est l’un des axes de coopération entre le Burkina Faso et le Japon.
Le ministre en charge des Affaires étrangères qui a signé les documents pour le compte du gouvernement burkinabè a salué l’adéquation des projets financés avec les besoins des populations burkinabè et les priorités du Gouvernement. « C’est un pas décisif que nous de franchir dans la mise en œuvre de ce projet important par les signatures de l’Echange de Note et de l’Accord de Don », s’est réjoui Alpha Barry, tout en saluant l’exemplarité de la coopération entre le Burkina Faso et le Japon.

Le chef de la Diplomatie burkinabè a par ailleurs réitéré la reconnaissance du Gouvernement burkinabè au Gouvernement du Japon pour sa disponibilité à accompagner le pays des « Hommes intègres », à travers les appuis multiformes qu’il apporte aux efforts des populations dans l’œuvre de promotion du développement économique et social.
L’ambassadeur du Japon a annoncé dans la foulée la signature prochaine d’un accord de prêt, premier du genre, entre le Japon et le Burkina Faso, pour le renforcement et la réhabilitation de la route nationale N°4, reliant Gounghin et Fada N’Gourma jusqu’à la frontière du Niger, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD).

Partager sur
Version imprimable de cet article Version imprimable

  2009-2017 © Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur, Burkina Faso. Tous droits réservés