BURKINA FASO


Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur



Accueil > Actualités

Mini FESPACO à Vienne : Les Burkinabè d’Autriche célèbrent le cinéma africain en différé

jeudi 23 mars 2017

C’est, on se rappelle, du 24 février au 04 mars 2017 que s’est tenue dans la capitale burkinabè la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Les Burkinabè d’Autriche ont décidé de célébrer à leur manière la fête du cinéma africain en organisant un mini FESPACO à Vienne. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée, le lundi 20 mars 2017, à Afripoint, Hofmühlgasse 2, Bezirk 6, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Dieudonné KERE.
Le mini FESPACO de Vienne est organisé par l’Association des Ressortissants burkinabè en Autriche (ARBA), l’association Barka Barka, le Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur (CSBE), Sahel Tyrol et Afripoint avec l’accompagnement de l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne.
Pour le porte-parole des organisateurs de l’événement et Coordonnateur de l’ARBA, M. Cyprien KABORE, cette initiative est née après une réflexion sur des informations sollicitées par des Autrichiens en vue de se rendre au Burkina Faso dans le cadre du FESPACO. En effet, ceux-ci souhaitaient profiter de la biennale du cinéma africain pour visiter différentes régions du Faso.
L’organisation du mini-FESPACO vise donc à permettre non seulement aux compatriotes de communier, de partager avec les Autrichiens un pan important de la culture de chez nous à travers le FESPACO mais également à leur faire découvrir le Burkina Faso. En outre, les initiateurs de l’activité ont fait leur cette affirmation du Directeur de l’Institut français des Carrières artistiques, Nicolas Laugero LASSERRE, qui soutient que « la culture est salvatrice, parce qu’elle est irremplaçable pour ouvrir les esprits, les rendre plus tolérants et aussi les distraire ».
Dans son allocution, l’Ambassadeur Dieudonné KERE s’est réjoui de cette initiative. Il a indiqué qu’ en même temps qu’il offre l’opportunité de se divertir, le 7ème art se veut le reflet d’une culture spécifique et constitue des moyens de découverte de l’autre dans sa diversité et sa richesse. Les films permettent donc aux Hommes de mieux se découvrir, de se comprendre et de s’accepter mutuellement.

Son Excellence a aussi rappelé que le FESPACO est un trait d’union pour les peuples africains et la diaspora. Il a souhaité qu’avec le soutien de la diaspora les réalisateurs burkinabè puissent produire des films en quantité et en qualité. Il a également émis le vœu que l’Autriche qui est un pays hautement culturel à maints égards figure désormais parmi les pays européens vers lesquels se tourne le FESPACO.
Faisant référence aux discours du Président burkinabè et de son homologue ivoirien à la cérémonie de clôture de la biennale du cinéma, il a indiqué que le FESPACO est un événement essentiel pour le monde de la culture, pour les Africains, pour la diaspora et pour le monde entier.
A l’endroit des invités et amis du Burkina venus prendre part à l’événement, l’Ambassadeur KERE a souligné que, grâce à l’engagement des Autorités burkinabè, le FESPACO s’est bien déroulé.
Son Excellence KERE a réitéré ses félicitations aux organisateurs de ce mini FESPACO et souhaité franc succès à l’événement qui devra contribuer à faire en sorte que le FESPACO, comme l’a si bien souligné le Président ivoirien, S.E.M Alassane OUATTARA, le 4 mars 2017, soit toujours « un succès burkinabè, ouest-africain, continental et même mondial ».
Avant le lancement officiel de cette activité, une dégustation de plats burkinabè et camerounais a été organisée le samedi 18 mars 2017. Ce voyage culinaire au Faso et au Cameroun a permis aux participants d’apprécier différentes facettes de l’art culinaire de ces deux pays.
L’une des initiatrices, notre compatriote Irène HOCHAUER/KPODA, s’est félicitée du succès que l’événement a connu et a tenu à remercier les personnes qui l’ont honoré de leur présence.
En attendant, le mini FESPACO bat son plein avec à l’affiche environ une dizaine de films et des documentaires.
Même si des films qui étaient en compétition lors de la dernière biennale du cinéma africain ne figurent pas au programme du mini FESPACO, il faut se féliciter de cette initiative qui est une première en Autriche. Elle est appelée à se bonifier au cours des prochaines éditions et à faire tâche d’huile afin que de nombreux Autrichiens se rendent au Burkina Faso lors de la 26ème édition qui coïncidera avec la célébration du cinquantenaire de la manifestation.

Simon YAMEOGO

Partager sur
Version imprimable de cet article Version imprimable

  2009-2017 © Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur, Burkina Faso. Tous droits réservés