BURKINA FASO


Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur



Accueil > Actualités

11 Décembre en différé à Abidjan

lundi 13 février 2017

L’Ambassadeur Mahamadou ZONGO à la communauté burkinabè : « ce n’est pas la politique qui nous divise mais c’est la manière de faire la politique qui peut nous diviser. »

La communauté burkinabè en Côte d’Ivoire a célébré le 11 février 2017, à Abidjan, la fête nationale de notre pays en différé.

L’enceinte du Consulat général du Burkina à Abidjan a refusé du monde le samedi 11 février 2017. Et pour cause : la célébration en différé de la fête nationale du Burkina en Côte d’Ivoire.
Sous la houlette de l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina en Côte d’Ivoire, SEM. Mahamadou ZONGO, et en présence du Secrétaire général par intérim, représentant le Ministre ivoirien des Affaires étrangères, la cérémonie a connu la présence remarquée des Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire. La mobilisation était formidable du côté des leaders et responsables religieux, coutumiers et associatifs, des Burkinabè travaillant dans les institutions régionales et internationales à Abidjan, sans oublier la présence effective de trois Etalons, Aristide BANCE, Hervé KOFFI et Souleymane KOUANDA.
La cérémonie a, d’abord, commencé par l’exécution des hymnes nationaux de la République de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.
Ensuite, l’honneur est revenu à l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO qui a saisi cette occasion pour adresser à tous ses compatriotes vivant en Côte d’Ivoire, ainsi qu’à leurs tuteurs, « ses chaleureux vœux de santé et de bonheur et de sérénité. »
A l’endroit des autorités ivoiriennes, notamment, à SEM. Alassane OUATTARA, Président de la République, le diplomate burkinabè a salué son « leadership qui a hissé la Côte d’Ivoire au rang de première croissance économique du continent en 2016, avec 8,5%, selon la Banque Mondiale. »
Sur la volonté de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso de renforcer leurs relations historiques et singulières, l’Ambassadeur ZONGO est d’avis que « les amitiés fortes et durables ne sont pas celles où il n’y a pas de problèmes mais plutôt celles qui permettent de résoudre, avec succès et dans la sérénité, les problèmes compliqués. »
A propos de la célébration de la fête nationale placée sous le thème « Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social », l’Ambassadeur ZONGO a rappelé à ses compatriotes, l’adresse à la Nation le 10 Décembre 2016, de SEM. Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, qui a invité chacun de nous au respect de la loi et des opinions plurielles afin de construire une nation démocratique. « Cette adresse nous interpelle, nous la diaspora burkinabè vivant en Côte d’Ivoire, car non seulement nous sommes l’une des plus veille diaspora des Burkinabè vivant à l’extérieur mais aussi et surtout la plus nombreuse (…). Je voudrais donc que nous consacrions cette année 2017 aux efforts nécessaires pour coordonner les actions des uns et des autres. Cela est difficile mais pas impossible pour peu que chacun mette un peu d’eau dans son bandji. »
Pour ce qui est du vote des Burkinabè de l’extérieur, l’Ambassadeur a rappelé l’engagement du Président du Faso de rendre effective la participation des Burkinabè de la diaspora aux élections présidentielles de 2020. « Au niveau de l’Ambassade et de différents Consulats, nous nous attelons déjà à rassembler les informations nécessaires en entendant les missions de la CENI qui sont prévues pour cette année. Il appartient à chacun de vous également de prendre ses dispositions pour se faire enrôler car la possession de la carte consulaire est la condition pour être sur la liste électorale d’ici. Enfin, quand viendra le moment, il appartiendra à chacun de choisir qui il veut mais en respectant aussi le droit de chacun de choisir qui il veut. Comme je l’ai déjà dit ce n’est pas la politique qui nous divise mais c’est la manière de faire la politique qui peut nous diviser. »
L’Ambassadeur Mahamadou ZONGO a terminé son allocution par un vibrant hommage de la toute communauté burkinabè aux Etalons pour leur formidable parcours à la CAN 2017 au Gabon. « Ce qui compte, ce n’est pas seulement les moyens mais l’engagement et l’organisation. C’est une belle leçon de patriotisme dont chacun de nous devra s’inspirer. Les prochaines échéances, c’est la coupe du monde. Etalons, on vous fait confiance », a indiqué l’Ambassadeur ZONGO à l’endroit de Aristide BANCE, Hervé KOFFI et Souleymane KOUANDA.

Service Presse Ambassade du Burkina Faso Abidjan

Partager sur
Version imprimable de cet article Version imprimable

  2009-2017 © Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur, Burkina Faso. Tous droits réservés