BURKINA FASO


Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur



Accueil > Actualités

Ministère des Affaires étrangères : La mise en œuvre du budget programme de 2017 au cœur d’un CASEM à Koudougou

lundi 26 décembre 2016

Le Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur tient son premier CASEM de l’année 2017, les 23 et 24 décembre 2016, à Koudougou, dans la cité du Cavalier rouge pour adopter son budget programme de l’année 2017.
C’est le Ministre des Affaires étrangères himself, Monsieur Alpha Barry qui a présidé la cérémonie d’ouverture dudit CASEM, dans la salle de conférence « Woumtaaba » de Dima Hôtel, ce vendredi matin aux environs de 9 heures.
D’entrée de jeu, le chef de la diplomatie burkinabè s’est réjoui de la tenue de ce CASEM « au regard de sa place dans le paysage institutionnel de l’administration publique, relativement à la gestion et à l’évaluation au sein des départements ministériels » étant entendu que « le CASEM constitue le cadre approprié d’échanges, d’évaluation et de projection de l’action diplomatique à l’aune des orientations du Président du Faso à qui revient le pouvoir de fixer les déterminants de la politique étrangère du pays » a-t-il dit.
Ces 48 heures d’échanges à Koudougou, permettront au Ministère des Affaires étrangères d’inscrire ses objectifs sectoriels dans les principaux référentiels nationaux et internationaux notamment le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) et les Objectifs du Développement Durable (ODD).
Ces objectifs sectoriels doivent être en phase avec le budget programme fondé sur le principe de la gestion axée sur les résultats.
Et pour le Ministre Alpha Barry « l’institutionnalisation du budget programme, en tant qu’instrument de gestion des ressources essentielles à la mise en œuvre des missions de l’Etat, permettra au Ministère d’atteindre ses objectifs stratégiques ».
Avant de déclarer officiellement l’ouverture des travaux, Alpha Barry a émis le souhait que ce CASEM soit considéré comme l’amorce d’un processus devant aboutir à des décisions opérationnelles pour la consolidation de l’administration diplomatique et pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents, car « c’est à ce seul prix que notre diplomatie pourra contribuer activement au rayonnement international du Burkina Faso » a-t-il conclu.

Ministère des Affaires étrangères

Partager sur
Version imprimable de cet article Version imprimable

  2009-2016 © Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Exterieur, Burkina Faso. Tous droits réservés